Nouvelles du RÉPAQ

Rencontre RÉPAQ-parents

Le RÉPAQ-parents a bien commencé l’année avec sa première rencontre à l’école Étoile filante, le 13 décembre dernier (bien heureuse que des parents de l’école se soient joints à la rencontre pour enrichir la discussion). Le thème de la soirée était les comités. Les parents représentants de différentes écoles alternatives ont parlé du nombre et du type de comités de leur école. On a parlé de comité pédagogique, comité classe verte, comité démocratie et comité de gestion des comités (ben oui, un comité des comités), etc. On a appris que dans certaines écoles, les parents sont tenus de faire partie d’un comité en plus de leur implication en classe. Des parents ont souligné les difficultés de communication entre les comités et aussi entre les comités et les parents et l’équipe école. Certaines écoles essaient de pallier le problème avec une infolettre diffusée une fois par semaine. La discussion sur les comités a bien sûr mené à plusieurs échanges sur la place et le rôle des parents dans les comités et dans l’école. Pour permettre d’aller plus en profondeur sur ce thème, la prochaine rencontre portera donc sur la condition 16 des conditions des écoles alternatives: une école en cogestion.

Rencontre conjointe du RÉPAQ

La rencontre conjointe du RÉPAQ du 20 janvier avait lieu à l’école Léopold-Gravel à Terrebonne, qui offre depuis septembre 2016 un volet alternatif. La matinée a été consacrée à une table ronde sur le thème «Qui sommes-nous»? À l’aide d’un graphique, les participants (élèves, professeurs, parents, directeurs et éducateurs de service de garde) ont partagé (en pe- tits groupes, puis avec l’assemblée) des expériences marquantes qui pour eux représentaient bien une des composantes de «l’expérience du flux». L’exercice, très enrichissant, a permis de distinguer des traits communs entre les personnes qui ont fait le choix d’une éducation différente.

Plus tard, sept ateliers ont eu lieu sur des thèmes allant de la philosophie pour les enfants aux relations entre les syndicats et les commissions scolaires. L’atelier que j’ai choisi (de même que Maxime et Sylvie) portait sur les quatre principales approches pédagogiques alternatives de la CSDM. Des professeurs sont donc venus nous expliquer leur approche, à savoir : Freinet (école l’Envol), par projets (école Rose-des-Vents), la pédagogie ouverte et interactive (école l’Atelier) et l’autoformation-assistée (école le Vitrail). Ces présentations m’ont aidée à mieux comprendre les outils, les actions et les interventions de ces approches et comment, au quotidien, elles respectent les balises pédagogiques du RÉPAQ, c’est à dire :

  • le respect du rythme d’apprentissage de l’élève;
    la priorité au projet personnel de l’élève;
    le développement de l’autodétermination de l’élève;
    la définition particulière de la réussite;
    la coéducation de l’élève.

Pour en savoir plus, je vous invite à consulter les sites de ces écoles.